Comment motoriser une porte de garage basculante ?

porte de garage basculante

Une porte de garage basculante est constituée par un panneau unique qui se soulève vers le plafond quand elle est ouverte. Pour que sa motorisation soit une réussite, elle doit être en bon état de marche et calée à la bonne dimension. Aucun obstacle ne devra la bloquer à l’ouverture et à la fermeture.

Les étapes à suivre pour sa motorisation

Le travail commence par la prise de mesure. En effet, les rails de guidage et les équerres de suspension à mettre en place dépendront essentiellement de la dimension de la porte du garage. Toutes les fixations doivent être situées au bon endroit afin de garantir une ouverture facile.

Ensuite, l’ancien système de fermeture devra être démonté pour laisser place à l’ouverture automatique. Puis vient le moment de fixer l’étrier de manière centrée sur le mur ainsi que l’attache du bras de liaison sur l’axe médian.

Après, tous les éléments qui constituent les rails sont mis en place. Le plus ardu du travail se situe à ce niveau. Les barres devront être placées au-dessus des rails afin d’éviter les risques de blessures lors de l’entretien périodique.

Le moteur peut maintenant être assemblé et raccordé au rail de guidage. Le chariot doit coulisser de manière fluide sur les rails avant que ces derniers ne soient fixés solidement. Puis le bras de liaison est relié à la porte du garage.

Le paramétrage du moteur termine le chantier. Il faudra tout d’abord tester manuellement le fonctionnement de la porte avant d’effectuer tous les branchements. A la fin, le mécanisme peut être commandé à distance à l’aide d’une télécommande.

Il est tout à fait possible de combiner la porte basculante avec d’autres accessoires tels que les cellules photovoltaïques pour détecter les éventuels obstacles lors de l’ouverture ou la fermeture et le feu orange de signalisation, obligatoire pour les portails automatiques.